des déficients visuels testent une technologie « miraculeuse

Parution dans l’édition du Progrès le 28 Octobre 2020 sur Roanne : des déficients visuels testent une technologie « miraculeuse »
Surprenante technologie. Mardi matin, une poignée de malvoyants étaient invités chez l’opticien Ecouter Voir (sous la « rue haute » du Grand palais) pour découvrir et tester un modèle de « lunettes high-tech » qui en jettent vraiment.

Emmanuel Féron (société Ceciaa) a piloté l’essai de Josette Mesbah, déficiente visuelle adhérente des Aramaviens.

L’opération était organisée par l’association Les Aramaviens (du nom de la clinique nîmoise pour déficients visuels Aramav), implantée depuis cinq ans à Saint-Symphorien-de-Lay et un an à Roanne.

Nous avons invité six adhérents, dont un qui vient de Lyon », déclarait le président René Reybaud. Les essais de l’Esight étaient encadrés par Emmanuel Féron, de la société Ceciaa, qui distribue depuis deux ans et demi ce produit canadien en France.

Premier appareil du genre à être « nomade », il comprend deux écrans affichant ce que capte une caméra à lentille liquide copiant le cristallin. La correction optique du porteur est incorporée et une télécommande fixable à la ceinture permet de zoomer, régler le contraste… Cela permet de voir de près comme de loin et la vision perçue est augmentée 9 fois.

Deux cents personnes équipées en France

On peut relever les lunettes, passer en mode immersif sur écran ou en bi-optique (entre les deux). Connectable à tout écran, l’appareil permet de capturer des photos sur carte SD incluse dans la télécommande alimentant le tout avec une batterie de 3 heures plus une de 4 heures (ou sur secteur).

« Ça m’a l’air pas mal. Il faut s’y habituer », réagissait Josette Mesbah lors d’un test plutôt concluant. Mais la merveille coûte quand même 7 995 euros ! Pour les moins de 20 ans, la sécurité sociale accordera 762 euros et des organismes tels la MDPH (1), l’Agefip (2) ou la FIPH (3) peuvent financer entre 2 000 et 4 000 euros pour le premier, ou jusqu’à 100 % pour les deux autres. Selon Emmanuel Féron, « il y a près de 200 personnes équipées en France ».

➤ (1) MDPH : Maison départementale des personnes handicapées. ➤ (2) Agefip : Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes. ➤ (3) FIPH : Fonds pour l’insertion des personnes handicapées. ➤  Association Les Aramaviens : 361 chemin Châtain nord 42 470 Saint-Symphorien-de-Lay (siège) ou 17 bis avenue Carnot 42 300 Roanne (annexe). Tél. 06.08.42.45.01. Site web : www.lesaramaviens.fr ou e-mail : info@lesaramaviens.fr ou https://www.facebook.com/lesaramaviens42/

7 995 : En euros, le prix de cet équipement qui peut être financé en partie par la sécurité sociale et divers organismes.

des déficients visuels testent une technologie « miraculeuse